capteur temperature sonde resistance

La mesure de température par thermocouples : thermocouples platine de type S, thermocouples en alliage de nickel type K, thermocouples types T, J, N

On utilise les thermocouples, appelés aussi couples thermoélectriques, pour la mesure de température sur une plage étendue (de quelques degrés jusqu’à plus de 1200°C). Le traitement du signal est effectué par des convertisseurs, ce sont des modules qui linéarisent le signal et le corrigent.  Nous produisons tous types de thermocouples et les adaptons à votre application, à l’unité ou en petites séries.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT


Deux conducteurs spécifiques de nature différente, sont assemblés en un circuit porté à des températures T°1 et T°2, un courant s'établit alors dans le circuit et engendre une force électromotrice (F.é.m.) fonction de T°1 - T°2 .
Les valeurs de cette F.é.m. dépendent de la nature des fils utilisés.

Les métaux de qualité que nous utlisions sont homogènes, ce qui permet au thermocouple de subir sur toute sa longueur, différents gradiants de Température sans perturber la F.é.m.
Les appareils de mesure reçoivent directement le thermocouple et gèrent eux-mêmes la soudure froide.

AVANTAGES :

Tenue et stabilité à températures élevées, maniabilité, très petites dimensions et nombreux diamètres possibles, positionnement du point chaud permettant la prise de température en bout, temps de réponse très court, bonne tenue aux vibrations, coût réduit.

INCONVENIENTS :

Précision moindre, câblage plus coûteux, compensation de soudure froide, non linéarité, faible signal électrique.

SOUDURE CHAUDE :


L'assemblage des deux fils en extrémité du thermocouple est réalisé par fusion des fils sous atmosphère neutre. On l’appelle « soudure chaude ».
La soudure chaude peut être :
* ISOLEE DE LA MASSE, cette version permet de protéger le thermocouple et les instruments de mesure de perturbations présentes dans le milieu mesuré.
* A LA MASSE, c'est à dire en contact avec la gaine de protection, améliorant ainsi le temps de réponse du capteur, sans le protéger des perturbations.

COMPENSATION DE SOUDURE FROIDE :

Il est à noter que les valeurs de référence des différentes F.é.m. sont toujours données avec T2 = 0°C, c'est pourquoi il est nécessaire d'augmenter la F.é.m. mesurée, si par exemple T2 est à 20°C, de la valeur correspondant à 20°C.

Cette opération s'appelle la COMPENSATION DE SOUDURE FROIDE, généralement les instruments de mesure adaptés à la mesure par thermocouple sont équipés d'une compensation de soudure froide électronique.

MONTAGE / CABLAGE :

Respect impératif de la polarité sous peine de F.é.m. parasites additionnées.
Utilisation de câbles spécialement adaptés aux thermocouples, câbles dits « d'EXTENSION » ou « de COMPENSATION ».  

ISOLEMENT :

Un thermocouple est souvent exposé à une atmosphère "sévère", soumise à des parasitages  électriques, électromagnétiques et autres. Pour pallier aux perturbations de mesure de température engendrées par ces parasites, les thermocouples à gaine métallique sont livrés avec une résistance d'isolement entre les fils et le protecteur. Rigoureusement contrôlée en usine, cette résistance d’isolement est de l'ordre de 1000 à 5000 MW minimum sous 100 à 500Vcc suivant le diamètre du thermocouple et à température ambiante, pour un thermocouple de longueur inférieure à 1 mètre, conformément à la norme.

Ces valeurs de résistance diminuent lorsque le Thermocouple est soumis à des températures élevées, jusqu'à devenir quasiment nulle à très haute température.

C'est pour cela qu'il faut toujours preferer des instruments de mesure a separation galvanique entree/sortie ou entree/sortie/alim